J’ai cuisiné un repas pour d’autres personnes

Prêt(e) à jouer ?

Seriez-vous capable de débloquer la face cachée de la formation et de déchiffrer le code secret de Goodbye Comfort Zone ?

Formation 100% gratuite de 10 jours : Transformez votre vie en un jeu !

Je m’appelle Hanine et en 2016, je m’étais lancé le défi de sortir de ma zone de confort en accomplissant un challenge par jour pendant 365 jours.

Ce qui suit est un compte rendu « sur le moment » d’un de ces nombreux défis. Il s’agit d’un petit morceau du puzzle final qu’a été ma transformation personnelle durant cette aventure.

Alors que la cuisine est devenue un véritable phénomène de société avec la multiplication d’émissions télé venant s’ajouter aux millions de livres, de magazines et de sites internet existants, ce n’est que récemment que je me suis mis à préparer moi-même mes repas.

Et pour être honnête, je n’y prends aucun plaisir. Comme je l’ai déjà raconté, pendant plusieurs années, je me suis presque exclusivement nourri de plats préparés, de fast-foods, de pizza livrées et plus généralement de tout ce qui pouvait être consommé en moins de 3 minutes avec un minium d’effort. Cela reflétait bien ma vie, je me comportais comme un enfant gâté incapable de se prendre totalement en charge et comptant souvent sur les autres.

Les choses ont bien évidemment radicalement changé depuis quelques années mais ce soir j’ai voulu à mon tour m’occuper d’autres personnes en leur cuisinant un repas. Je vois déjà une partie de mon public féminin (par ailleurs majoritaire, ce qui n’est pas pour me déplaire ^^) être déçu par ce défi en apparence tout ce qu’il y a de plus banal.

J’hésite de plus en plus concernant certaines idées de défis et leur pertinence pour vous lecteurs qui êtes de plus en plus nombreux. Après tout, le blog a un nom qui claque « Goodbye Comfort Zone » et certains doivent s’attendre à ce que je saute en parachute ou grimpe un gratte ciel à main nues tous les jours.

C’est un réel dilemme, car d’un côté ce blog est d’abord censé être au service de ma vie et refléter mon parcours très singulier sans chercher à impressionner qui que ce soit mais au même temps il faut bien que je vous apporte de la valeur via mes récits, c’est le deal.

Je vous dirai donc que la cuisine est un vecteur de valeurs culturelles, familiales, historiques, mais aussi qu’elle peut être un précieux moment de partage et de convivialité. Préparer un repas pour d’autres personnes implique une importante charge émotionnelle : on a peur de se rater, de décevoir ses convives, on hésite sur le choix de la recette mais on finit souvent par prendre plaisir à concocter le plat, à en soigner la présentation et à le partager avec ses amis.

Au menu ce soir, j’ai voulu surprendre mes amis avec un plat végétarien léger et équilibré : des falafels accompagnés d’un wok de légumes avec comme sauce du houmous. J’ai fait le calcul, cela faisait plus de trois ans que je n’ai pas cuisiné pour quelqu’un d’autre que moi et vu le retour positif de mes cobayes, je vais devoir remettre ça plus régulièrement.

 

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

facebook
twitter
youtube
instagram
linkedin
mail